Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Compte rendu de la conférence d’Hilaire de Crémiers du 30 Avril 2013

14 Mai 2013 , Rédigé par Cercle Albert de Mun

Compte rendu de la conférence d’Hilaire de Crémiers du 30 Avril 2013

Le Mardi 30 Avril 2013, M Hilaire de Crémiers, directeur de Politique Magazine et de la Nouvelle Revue Universelle, animait une conférence sur le thème cruellement d’actualité « Faillite du système économique : la France ruinée ». Devant un auditoire attentif et passionné, l’orateur débuta sa conférence en dressant, avec minutie, un bilan global de l’état économique de notre pays.

Si les chiffres peuvent parler d’eux-mêmes (2 000 milliards de dette par exemple, en constante augmentation malgré les nombreuses promesses), le conférencier pris le temps d’expliquer les rouages financiers qui permirent, par exemple, à la France, d’emprunter il y a quelques mois à des taux extrêmement faibles (voire même négatifs dans certains cas). Des prémices de la construction européenne aux mémoires de Monnet en passant par l’actuelle prépondérance allemande dans l’équilibre européen (en revenant au passage sur l’absurde « confrontation » réclamée par l’inénarrable Bartolone), le conférencier détailla avec précision l’intrinsèque contradiction européenne qui, sous couvert d’un libéralisme apparent, en arrive aujourd’hui à vouloir édicter jusqu’au taux de matières grasses des fromages normands…

Mais ce tableau devait inéluctablement se compléter par quelques mots sur l’actuel président français qui, s’il n’est évidemment pas à la base même de la crise que traverse la France, brille par son affligeante incapacité à la résorber. Ainsi, s’il apparaît que François Hollande n’a de socialiste que le nom, le conférencier présenta plus en détail les incohérences coupables d’une certaine classe politique,  Montebourg et ses brassages d’airs n’ayant d’égal qu’Hollande et son indécision caractéristique.

Et de ce tableau bien sombre, M de Crémiers en tira cette conclusion : la France traverse aujourd’hui une grande crise de confiance, de légitimité même de ses institutions. Crise de confiance monétaire, obligataire et financière en premier lieu, mais éminemment politique et sociale dès que l’on y prête attention. Suivant la même voie que les précédentes républiques, la V°république tend donc à s’éteindre par une crise de la représentation du pays réel, les « représentants » du peuple n’ayant plus de légitimité réelle pour gouverner.

Suite à cette conférence, de nombreuses questions furent posées au conférencier, dans divers domaines : remboursement de la dette, relation entre les devises monétaires euro/dollar, crise sociale et le Printemps Français, etc… Le temps manqua malheureusement pour traiter tous les points qui auraient dû l’être mais gageons néanmoins que de cette conférence, le public en sortit avec une meilleure connaissance et appréhension de l’ensemble de la crise systémique française et, plus encore, de la crise institutionnelle réelle qui frappe notre pays.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article